Qu'est-ce que le gaspillage alimentaire ?

Selon la définition de la FAO, l'Organisation des Nations Unies pour l'agriculture et l'alimentation, le gaspillage alimentaire concerne « des produits potentiellement destinés à l’alimentation humaine qui sont perdus ou jetés tout au long de la chaîne alimentaire ».

Le gaspillage alimentaire commence dans les champs : une partie des légumes et des fruits est laissée sur place par les machines utilisées pour la récolte.

L'agriculture n'est pas une science exacte. La "sur-production" de certains produits en raison de conditions climatiques très favorables, la non-conformité aux normes (taille minimale des produits, apparence, etc.) ou encore des prix trop bas amènent le plus souvent à jeter les produits "en trop" ou "non conformes".

Il y a ensuite les pertes lors de la préparation des plats cuisinés ou des produits alimentaires sur les chaînes de production.

Au stade de la vente, certains produits peuvent être exclus des rayons par les distributeurs selon des critères d'hygiène ou de qualité visuelle.

S'y ajoutent toutes les pertes liées aux transports, de la ferme à la coopérative, de la coopérative à l'usine, de l'usine à la plate-forme de distribution, de la plate-forme au magasin et du magasin chez le consommateur.

Enfin, une partie des ménages jettent des produits non consommés avant la date limite de consommation (DLC), parce qu'ils ont acheté au delà de leurs besoins, par peur de manquer, ou les jettent une fois la date de durabilité minimale (DDM) dépassée, par méconnaissance de la différence entre les deux types de dates.

 

La Banque Alimentaire de Touraine agit au quotidien contre le gaspillage alimentaire
Les chiffres-clés du gaspillage alimentaire
La loi du 11 février 2016 relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire
La ramasse
Le glanage
L'expérience de la camionnette alimentaire
Les gestes pour lutter contre le gaspillage alimentaire