Le glanage

Que faire de légumes ou de salades poussés en grande quantité par suite d'une météo favorable et difficilement commercialisables ? Les jeter à la poubelle ? Les broyer pour en faire du compost ? Ou les donner à la Banque Alimentaire de Touraine ?

(Photo Objectif Images Esvres)

 

Cette dernière solution permet d'avoir des légumes frais, de bonne qualité et qui peuvent être distribués sur une période de temps plus longue que les fruits et légumes collectés lors des ramasses quotidiennes.

La Banque Alimentaire de Touraine a démarré cette nouvelle activité au printemps 2014, à la suite d'un appel d'un producteur bio de l'agglomération tourangelle soucieux de ne pas jeter des batavias. Quatre bénévoles de la Banque Alimentaire de Touraine sont donc allés chez lui cueillir plus d'un millier de salades, soit plus de 276 kg ! Ces batavias ont été distribuées aux Associations et Organismes partenaires les deux jours suivants.

Puis ce furent 710 kg de poireaux et quelques dizaine de kilos de navets chez un autre producteur de l'agglomération tourangelle. Bientôt suivis de courgettes, de concombres (chez un troisième producteur), de pommes de terre, de mâche. Ces légumes ont été distribués dans la semaine suivante aux Associations et Organismes partenaires.

" Nous espérons pérenniser ces opérations qui participent à la lutte contre le gaspillage alimentaire ", déclare Daniel Doyer, président de la Banque Alimentaire de Touraine.

 

La Banque Alimentaire de Touraine agit au quotidien contre le gaspillage alimentaire
Qu'est-ce que le gaspillage alimentaire ?
Les chiffres-clés du gaspillage alimentaire
La loi du 11 février 2016 relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire
La ramasse
L'expérience de la camionnette alimentaire
Les gestes pour lutter contre le gaspillage alimentaire