Distribuer

La Banque Alimentaire de Touraine fournit des denrées à 57 Associations Partenaires en Indre-et-Loire, qui accueillent les plus démunis du département et leur redistribuent ces denrées.

Près de 15 000 bénéficiaires en 2015

En 2015, 991 tonnes de denrées ont été distribuées par 57 Associations et Organismes Partenaires au profit de près de 15 000 bénéficiaires en Indre-et-Loire.

Plus de la moitié des bénéficiaires sont des femmes (53,51 %). Un autre fait, qui nous semble particulièrement important, est que plus de la moitié des bénéficiaires de l’aide alimentaire a moins de 26 ans (52,93 %). Si on affine un peu plus, un tiers des bénéficiaires a moins de 15 ans (33,76 %) et un quart a moins de 15 ans (25,81 %).

Le constat reste le même d'une année sur l'autre : l'aide alimentaire tend à devenir une allocation permanente en nature.

 

L'aide alimentaire est distribuée sous plusieurs formes

  • Dans l’épicerie sociale, les bénéficiaires achètent des produits proposés en libre-service et à des prix plafonnés (10% du prix du produit, lorsque celui-ci provient d’une Banque Alimentaire). Reprendre un statut de consommateur, faire ses courses en choisissant ses produits, c’est le premier pas vers la reconquête de la dignité. Les bénéficiaires sont ainsi sensibilisés à la valeur des aliments, à la nécessité d’éviter le gaspillage, et à la contrainte de hiérarchiser ses dépenses ; cet apprentissage est un levier pour apprendre à gérer son budget global. C’est aussi la porte ouverte à des actions d’accompagnement et d’insertion sociale.
  • Les colis, qui parent au plus urgent, sont souvent le début d’un contact avec les personnes les plus démunies et déjà un début d’insertion puisqu’il leur faut respecter les horaires des associations ; peu à peu, les associations peuvent ainsi orienter ces bénéficiaires vers les structures adaptées.
  • Les repas partagés sont une belle source de convivialité : les bénéficiaires redécouvrent ainsi, parfois, des règles de vie : pour ceux qui ont perdu l’habitude de se nourrir correctement, il est important d’être accompagnés pour réapprendre à préparer un vrai repas, à s’asseoir à heures fixes et à partager ce moment de restauration avec d’autres.