Les Banques Alimentaires ont 30 ans

Le 24 octobre, les Banques Alimentaires fêtent leur 30 ans. En effet, c'est le 24 octobre 1984 que la Banque Alimentaire de Paris et d'Ile-de-France a reçu son premier don.

Les Banques Alimentaires ont 30 ans
24/10/2014

 

 

Au début des années 1980, la pauvreté est particulièrement présente en France. Emmaüs et l’Armée du Salut rétablissent  les « Soupes de nuit » disparues depuis trente ans. Les médias parlent de « nouveaux pauvres » : la pauvreté touche désormais des catégories de personnes que les associations n’accueillaient pas auparavant.

Dans un article paru dans le quotidien La Croix le 13 mars 1984 et intitulé « J’ai faim », sœur Cécile Bigo propose de faire le lien entre le gaspillage alimentaire et les gens qui ont faim. Elle demande notamment : « Quelle est la personne […] qui surgira et qui aura assez d’astuce pour mettre en place, avec d’autres, le procédé de récupération rapide et efficace des aliments, avant qu’ils ne soient embarqués dans les poubelles ? »

Suite à cet appel, des responsables associatifs de L’Armée du Salut, d'Emmaüs, du Secours catholique, du Centre d’action sociale protestant et de l’association L’Entraide d’Auteuil décident de créer une association et de l’appeler « Banque Alimentaire de Paris et de l’Île-de-France pour la lutte contre la faim ». Elle est la première Banque Alimentaire créée en France et en Europe.

Le modèle des Food Banks nord-américaines

Elle prend pour modèle les Food Banks nord-américaines. La première a été créée en 1967 à Phœnix, en Arizona, par John van Hengel, qui a l’idée d’aller rencontrer les commerçants pour qu’ils lui donnent les produits alimentaires qu’ils ne peuvent pas vendre, plutôt que de les jeter. Il ne s’agit pas de récupérer des produits impropres à la consommation ! Ces denrées sont tout à fait consommables, mais elles ne sont plus commercialisables. Le concept de « banque » vient du fait que John van Hengel propose à des entreprises et à des particuliers de déposer des « dons alimentaires », et à des associations ou aux services sociaux de « retirer » ces dons.

Un principe simple : la gratuité

Le principe des Banques Alimentaires est simple : il s’agit de collecter gratuitement des produits alimentaires consommables et de les distribuer, également gratuitement, à des associations caritatives qui aident les personnes en difficulté. En effet, les Banques Alimentaires ne donnent pas directement la nourriture aux personnes qui en ont besoin. Elles sont l’intermédiaire entre les donateurs et les associations bénéficiaires.

De plus, et c’est important, elles fonctionnent sans argent, donc sans acheter. Les Banques Alimentaires font appel à la générosité d’entreprises, de collectivités locales et de particuliers pour prendre en charge leurs coûts opérationnels. C’est le principe fondateur des Banques Alimentaires.

Création de la Fédération Française des Banques Alimentaires

Le 12 juin 1985, la Banque Alimentaire de Touraine est créée. Elle est la seconde à voir le jour en France et en Europe. D'autres Banques Alimentaires naissent un peu partout en France.

En octobre 1986, est créée la Fédération Nationale des Banques Alimentaires (qui deviendra la FFBA en 1989). Seize Banques Alimentaires sont alors en activité ou en passe de l’être. Le 14 décembre 1986 est organisée la première collecte nationale. Les 23 Banques organisatrices reçoivent 129 tonnes de denrées.

La Fédération européenne des Banques Alimentaires

Parallèlement, dès 1986, dans plusieurs pays européens germent des initiatives identiques. Le 23 septembre 1986, se tient à Bruxelles une assemblée générale constitutive qui proclame la création de la Fédération européenne des Banques Alimentaires. Aujourd’hui, la Fédération européenne rassemble 256 Banques Alimentaires réparties dans 21 pays. En 2013, elles ont collecté 402 000 tonnes de denrées, équivalant à 804 millions de repas, distribués à 5,7 millions de personnes, par l’intermédiaire de 31 000 associations et centres sociaux.

En France, 79 Banques Alimentaires, dont 3 en Outre-Mer, plus 19 antennes, œuvrent avec 5 300 associations partenaires et distribuent l'équivalent de 190 millions de repas à plus de 1,4 million de personnes démunies.

L'an dernier, la Banque Alimentaire de Touraine a distribué l'équivalent de 1,8 million de repas à plus de 9 000 personnes démunies en Indre-et-Loire.